L’importance de travailler avec les jeunes sur les questions sexuelles et relationnelles

Si on n’a pas eu la chance de rencontrer des partenaires qui nous ont aidé à nous épanouir sexuellement et/ou d’être accompagné sur notre parcours par des personnes inspirantes, on comprend d’autant mieux l’importance du sujet. Sujet évident qui cache une complexité énorme et un besoin urgent d’agir.

Il y a tant de raison d’offrir des moments de parole sur les thématiques sexuelles avec les jeunes, que ce soit en individuel, en groupe, en privé ou en public.

Les jeunes générations ont besoin d’adultes qui sont à l’aise avec la sexualité. Travailler avec les jeunes exige d’être authentique, vrai, prudent et honnête. L’importance de parler de sexualité avec eux augmente considérablement pour de nombreuses raisons. Voici quelques raisons de parler sexualité:

Voici un extrait d’une interview réalisée par Pedro Marques pour la son project Let’s Talk About Sexuality :

  1.  L’accès à l’information via l’internet est énorme. Ainsi, le nombre de questions augmente encore plus. La masse d’informations crée à la fois l’apprentissage, la curiosité, beaucoup e questions et parfois la confusion. C’est logique. Les jeunes veulent savoir précisément ce qui les concerne.
  2. Une minorité d’adultes creuse vraiment la thématique de la sexualité au point de se sentir vraiment à l’aise. Et les jeunes désirent une discussion honnête et directe avec les adultes. Où peuvent-ils trouver l’espace dans la société pour ouvrir la discussion ? Bien sûr, certains adultes sont géniaux, mais ils gardent leur intimité pour eux et ils ne sont pas vraiment disponibles pour les jeunes à une plus grande échelle. NB: Lorsque vous êtes à l’aise avec la sexualité et que vous avez la possibilité de la partager, faites-le savoir autour de vous.
  3. Parler davantage de la sexualité partout dans la société crée également un malaise. D’une autre manière, cela crée aussi une opportunité de grandir, mais pour cela, les jeunes ont besoin de lieux accessibles comme le Love Health Center.
  4. Les jeunes n’ont pas besoin de discours basiques, de discours de bon sens… mais de partages sensibles et authentiques. Il n’est pas nécessaire de parler davantage, il faut parler avec authenticité… et connaissances.
  5. Malheureusement, la connaissance en sexologie est encore une connaissance couteuse. Il suffit de regarder les offres de services autour de vous. Certains prix sont si élevés ! Comment les jeunes peuvent-ils y accéder ? Je peux comprendre une partie du coût, car gagner sa vie avec toutes les taxes et les coûts, cela demande une certaine rentabilité. Il y a un énorme travail invisible et un coût derrière toute création, et la promotion d’un service est coûteuse. Proposer des services en sexologie, est un service social qui doit s’aligner au contraintes financières du monde économique actuel. Mais en fin de compte, cela rend les connaissance en sexologie encore plus difficile d’accès. Elle reste une sorte de produit de luxe alors que la sexualité et l’énergie sexuelle sont gratuites, autonomes, disponibles, sans coût et saines.
  6. Nous avons besoin d’une éducation sexuelle dès le plus jeune âge. N’attendons pas d’avoir 50 ans et d’avoir beaucoup de douleurs (physiques et ou psychiques) et des problèmes (physiques et ou psychiques) pour oser en parler. Les premières relations et expériences sexuelles sont cruciales dans votre vie. Elles sont transformatrices dans tous les sens du terme. Il faut donc éduquer très tôt.
  7. La sexualité est une énergie forte omniprésente. Nous devons donc adapter nos soins à cette énergie.
  8. En Belgique, la maturité sexuelle d’un point de vue légal est de 16 ans. Mais quasiment rien n’est fait pour donner du sens à cette transition, pour accompagner le processus de maturité. Il est temps de changer cela de manière intelligente.
  9. La sexualité est déjà une source de frustration pour beaucoup d’adultes, mais c’est aussi vrai pour beaucoup de jeunes. Entre autre parce que peu de choses concrêtes et efficaces sont faites dans l’optique d’accepter la sexualité des adolescents et des jeunes alors qu’elle existe belle et bien avec des réalités diverses. Il est très important d’avoir une relation de bien-être et cohérente avec la sexualité.
  10. La majorité des adultes sont assez vieux jeu sur les thématiques sexuelles, cela n’aide pas les jeunes générations.
  11. Les éducations dysfonctionnelles sont fréquentes. Et de nombreuses tragédies se produisent. Quand allons-nous nous réveiller ? Il est temps, n’est-ce pas?

 

Créer une relation épanouie avec un partenaire n’est vraiment pas évident. Nous le désirons tous. Pour y parvenir, nous devons consacrer plus de temps à l’intelligence, au partage des connaissances (et non à la création d’une pénurie ou de produits de luxe), au développement de compétences et à l’espace nécessaire pour laisser émerger cela. Nous avons tous besoin de voir de plus en plus d’exemples inspirants, des exemples individuels et de couple.

Si nous ne progressons pas collectivement et individuellement, nous laissons des drames se produire. Nous devenons complices de tant de douleurs et de difficultés. Si nous avons la conviction intérieure, la passion et les compétences, ça devient quasiment un devoir de contribuer du mieux que nous pouvons. Pensez à votre mort, pensez à la mort en général, qu’est-ce qui compte pour les gens qui meurent ? C’est une vie joyeuse, des relations et des accomplissements. Tout cela vient de l’art de la relation, de la tranquillité et de l’amour. Et la sexualité en est un pilier, une voie majeure. La source et le résultat. Il devrait devenir prioritaire et naturel de parler de sexualité compte tenu de tout l’impact qu’elle a sur une vie. Les jeunes apprécieront que nous les aidions honnêtement. Mettez les bonnes priorités. Le reste ne fait que suivre.

La société évolue rapidement. De nouvelles valeurs émergent. L’accessibilité, la générosité, la facilité, la joie, une vie épanouie, des relations joyeuses, l’entraide, l’intérêt pour ce qui est important et prioritaire, la responsabilité, le ralentissement, la qualité de vie, vivre plutôt que d’avoir, une nouvelle relation avec le travail, le pouvoir, l’argent… D’où viennent-elles selon vous ? Comment pensez-vous que nous pouvons y parvenir de manière durable ?

Envie de faire évoluer la situation mais vous n’avez pas le temps matériel d’agir? Vous pouvez nous soutenir financièrement, par un don de 3 euro par mois par exemple. C’est simple et efficace. En contribuant, vous permettez nos créations et services à la jeunesse, comme par exemple les permanences.

Et tout ce qui ne se voit pas

De nombreux étudiant.e.s peuvent être déstabilisés sur le plan émotionnel par des relations et des expériences sexuelles qui n’ont pas été faciles. Parfois, ils peuvent subir un traumatisme et cela a des conséquences importantes sur leur capacité à étudier. Les résultats scolaires/universitaires chutent soudainement. Mais il est difficile d’en parler. Les écoles, les universités et les adultes ne sont généralement pas au courant et les élèves n’en parlent pas.

Les étudiant.e.s déstabilisé.e.s par des relations amoureuses et sexuelles peuvent être critiqués pour leur échecs scolaires alors qu’ils ne sont pas de “mauvais” élèves. Ils n’osent simplement pas exprimer leur expérience difficile qui n’a rien à voir avec les études. Ils sont donc doublement pénalisés. L’expérience difficile devient encore pire. Nous devons être présents et disponibles pour accompagner les élèves dans leur vie sexuelle. Cela pourrait avoir un impact important sur leur vie présente et future.

 

Et tant d’autres raisons fréquentes, peu connues, exceptionnelles, insolites…

(Vous pouvez nous envoyer vos témoignages à info@love-health-center.org)

Nos partenaires
The Podcast Factory Org O’YES (Organization for Youth Education & Sexuality – anciennement SIDA’SOS) est une ASBL créée par des jeunes et pour les jeunes. Elle est active dans le domaine de l’éducation et de la promotion de la santé.
Tenez-vous au courant

Notre newsletter est brève en 3 points. Elle est publiée en moyenne une fois par mois.