Le consentement – Serge #26 – Partie 1

le consentement

Le consentement… ou la recherche d’un accordage profond – Serge Partie 1

Voici un épisode inédit et très fort. On entend beaucoup parler sur le consentement, de plus en plus mais souvent de la même manière. Grâce à Serge, on vous invite à re-découvrir le consentement tel que vous n’y avez peut-être jamais pensé.

La culture du consentement pourrait ouvrir des horizons insoupçonnés. Serge vous livre un partage philosophique et pertinent, pragmatique et urgent. Il nous offre des questions qu’il est urgent de se poser.

  • Si consentir, c’était prendre le temps de sentir pleinement ?
  • Sentir avec l’autre ?
  • Sentir avec toutes les parties de moi-même ?
  • Intégrer mes enthousiasmes, mes réticences, mes peurs, mes aspirations ?
  • Prendre le temps de vérifier si je suis pleinement en accord avec ce que je fais de ma vie ?

S'abonner - Subscribe
.

Serge nous invite chaleureusement à abandonner la culture de la dette pour créer une culture du désir dès aujourd’hui. Et si nous n’avions jamais de dette, quelle liberté et joie seraient présents en chacun.e de nous?

Le consentement est une invitation a vivre unifié. A se vivre complet, en intégrant toutes les parties de soi, autonome en laissant l’autre libre, et d’autant plus engagé.e que le degré de liberté respectif est grand. Entrez dans la culture du désir et du consentement et rien ne sera plus comme avant.

Dans le même ordre d’idées, la splendide et inspirante déclaration de Natalie Portman :

.

Séquences du podcast avec Serge sur le consentement :

  • 01:11 présentation de Serge, passionné par le consentement au sens le plus large
  • 01:36 Quelle est ton intention en créant cet épisode?
  • 02:56 Quelle est ta vision de la sexualité?
  • 03:52 Quel est ton cheminement qui t’a amené à t’intéresser tant au consentement?
  • 04:07 J’ai passé une grande partie de ma vie à me conformer aux attentes des autres dans tous types de relations et de domaine. Je me faisais violence, comme normale! Comme s’il n’y avait pas de place pour des relations humaines pleinement consenties.
  • 04:57 Vision du monde sans joie gratuite à servir. Le service amène une dette et ainsi de suite.
  • 05:08 me contraindre pour rentrer dans une norme. Et consommer. Des interactions standardisées proposées par la société. Passer de la culture de la dette à la culture du désir.
  • 06:06 J’ai eu 2 éléments déclencheurs. Je n’étais pas en consentement avec ce que je faisais de ma vie. Et des moments de grandes joies, presque mystique dont un dans la sexualité. Il y a des choses profondément joyeuses autres que ce que je connais déjà. Je me suis mis en joie.
  • 07:13 Mon compas: Qu’est ce qui me met en joie dans ma vie?
  • 07:30 Je passais peu de temps de ma vie à être en moi et me poser la question sincère, est-ce que ce que je fais est le plus satisfaisant que j’ai à faire de ma vie?
  • 07:40 La culture commerciale, basée sur un lien de pénurie, de prix, même dans les relations finalement. Donner juste par plaisir d’offrir, sans retour.
  • 08:30 Exemple de la manière de demander un massage. Comme si je perds quelque chose.
  • 09:20 Les joies distinctes de donner et recevoir.
  • 09:38 S’il te restait le temps d’un massage, préfèrerais-tu le donner ou le recevoir? Et suis-je d’accord de recevoir pour les raisons réelles?
  • 10:27 Si vous avez une proposition, posez-vous la question, est-ce que la transaction peut-être complète en soi avec juste quelqu’un qui donne et l’autre qui reçoit? Ni plus ni moins? Générosité contre gratitude.
  • 11:02 Culture de la dette, du devoir et du mérite. A la culture de la générosité et gratitude, de désirs et de plaisirs qui se suffisent.
  • 11:23 Le domaine de la gratuité est plus grand que ce qu’on peut se représenter soi-même.
  • 11:33 La méritocratie et sa frustration. Ce que je peux me payer avec de l’argent est-ce le plus satisfaisant; N’y a-t-il pas de chose plus précieuses à recevoir pour moi que ce qui est sur l’étagère?
  • 12:22 Le plaisir de donner.
  • 13:37 C’est quoi l’égoïsme?
  • 14:10 Quelle est ta définition du consentement dans la culture du désir?
  • 15:02 J’ai plaisir à dire que le consentement, con-sentir, c’est sentir avec le tout de moi-même. Con-sentir en relation, c’est sentir à 2. S’entraider à sentir ce qui est le plus joyeux à créer à 2, en incluant les peurs et les désirs. Etre alliés pour développer notre joie d’être.
  • 16:00 Prendre le temps de sentir amène beaucoup de douceur.
  • 16:09 Comment mettre encore plus de joie. Vérifier avant d’agir de ce que l’autre à envie, de la forme, manière, durée, intensité, moment
  • 16:35 Donner uniquement ce que la personne est demandeuse de recevoir.
  • 16:40 Michel : Quand tu as une passion, ça sort spontanément, ça explose et je ne me pose pas nécessairement la question de ce que l’autre souhaite recevoir dans mon envie de partager.
  • 17:12 Michel : L’enthousiasme: peut-être le défaut de quelqu’un.e de passionné, d’enthousiaste, il.elle donne avant de vérifier le consentement.
  • 17:21 Michel : Mais aussi tu attires des gens qui te ressemblent. Ce «  »défaut » » passe avec des gens tolérants.
  • 17:48 Michel : L’être humain à comme un radar à déceler les gens qui sont compatibles avec soi. Bienveillance de laisser exprimer ta joie car ils te comprennent; des cas de donner et recevoir dans la spontanéité.
  • 18:40 Le consentement, c’est sentir chez soi, chez l’autre mais aussi avec toutes les parties de soi. Se sentir unifié.
  • 18:55 La peur de me faire rejeter par l’autre. L’inclusivité de mes peurs et de mes doutes, tout autant que l’enthousiasme.
  • 19:50 Cultiver davantage de fidélité à moi-même dans le but de bonifier l’expérience.
  • 20:09 Ne pas dire « au nom de la force du désir, je vais baisser mes conditions. » Au contraire, au nom de la force du désir, je vais poser les conditions qui va faire que l’expérience va être la meilleure possible.
  • 20:21 tout cela se joue évidemment dans la sexualité mais aussi dans tous les autres domaines.
  • 20:30 Construire le niveau de confiance entre 2 individus pour savoir parler de nos peurs, ça demande beaucoup de confiance.
  • 20:55 Finalement cela revient à savoir quelle est mon intention? De construire une vie la plus joyeuse possible?
  • 21:00 Partage gagnant.e-gagnant.e.s, étape par étape. Libérer une énergie de vie très forte et profonde.
  • 21:39 Un exemple personnel par rapport à la sexualité. Oser dire, oser demander.
  • 22:30 L’avis de Maëlle sur le consentement entre l’homme et la femme.
  • 23:15 Le cas d’un homme qui a l’impression d’une attente à laquel il n’ose pas dire non.
  • 24:10 En tant qu’homme, comment on s’écoute au-delà des injonctions?
  • 24:22 Le consentement et le temps, avant, pendant, après.
  • 24:33 Finalement, est-ce qu’on se sent bien avec ce qui vient de se passer?
  • 24:56 C’est un sujet énorme à explorer. Tant de questions à se poser.
  • 25:02 Le cas d’un oui qui veut dire non.
  • 25:30 Ne pas être pleinement là et donc faire fausse route.
  • 25:44 Le consentement, qui est un processus continu de communication, amène naturellement à la notion de moisson.
  • 25:53 Le consentement, ça commence en fait avant l’expérience, ça commence à la moisson précédente.
  • 25:56 Le rapport à la norme. D’où ça viendrait? La « recette philosophique traditionnelle » pour vivre une vie bonne : déterminer le bien et mal et se contraindre au bien… Chaque école définit ce qui est bien et mal une fois pour toute.
  • 27:00 Tellement de manières et de se contraindre. Pour créer une pseudo harmonie absolue qui conviendrait à tout le monde.
  • 27:42 Finalement, à quoi je me contrains?
  • 27:53 L’aspect culturel. Sommes nous si ouverts d’esprit?
  • 28:35 Le rapport à la norme est très présent aussi en sexualité, y compris dans la définition de ce qui est considéré comme « trouble sexuel »
  • 29:18 Créer sa propre manière d’être en joie.
  • 29:30 Qui est vraiment authentique, sensible, vulnérable au lieu de jouer une pièce de théâtre? Oser d’être décalé?
  • 30:16 Un conseil sexo de Serge éventuellement indépendamment du sujet d’aujourd’hui ; Serge dévoile sont outils sexo le plus précieux.
  • 31:05 Même quand on connait la réponse, demander à l’autre. Prendre le goût du dialogue. En ayant l’intention de bonifier l’expérience et de se relier.
  • 31:37 Demander à l’avance peut offrir une expérience tout à fait différente et amplifiée. Cela crée un espace d’expérience et de présence, où on se donne à l’autre avec un vrai oui.
  • 32:16 Aurais-tu une gratitude dans ta vie sexuelle ?

Tenez-vous au courant

Notre newsletter est brève en 3 points. Elle est publiée en moyenne une fois par mois.